Pompe à chaleur

Pompe à chaleur Basse température

Il existe deux catégories de Pompes à chaleur basse température : le monobloc (un seul bloc en extérieur) et le bi-bloc (un bloc en extérieur et un en intérieur).
Ces pompes à chaleur bénéficient de la technologie Inverter.

Régulation combinée de l’Inverter et de la loi d’eau

Le système adapte la température de sortie d’eau en fonction de la température extérieure.

La technologie Inverter

La technologie Inverter adapte en permanence votre système à vos besoins réels : inutile d’intervenir sur les réglages. La température programmée est maintenue automatiquement quels que soient les changements (niveau d’ensoleillement, nombre de personnes dans la pièce, fonctionnement d’appareils électriques, sources de chaleur…). Outre un confort inégalé, c’est toute l’installation qui en profite : sollicitée à dessein, elle prolonge sa durée de vie et vous fait réaliser jusqu’à 30% d’économies d’énergie par rapport à une pompe à chaleur traditionnelle.

Pompe à chaleur Basse température Bi-bloc

Les pompes à chaleur Bi-bloc sont composées de deux blocs : un module hydraulique et un groupe extérieur.

Modules hydrauliques

Un module hydraulique compact conçu pour une installation intérieure (garage, cellier, cuisine...). Disponible en version chauffage seul et réversible. Il s’adapte sur tous types d’émetteurs basse température.

Groupes extérieurs

Grâce à la technologie Inverter et à la régulation par loi d’eau, les groupes ERHQ vous offrent le meilleur du chauffage !

Confort

Performance

Économies

Pompe à chaleur Basse température Monobloc

L’ensemble Monobloc s’installe en extérieur. Disponible en chauffage seul ou réversible, il s’adapte sur tous types d’émetteurs basse température.

Facilité d'installation

Performance

Économies

>> Climatisation réversible : Mural

Contactez-nous !
04 93 45 42 00

Besoin d'un conseil ?
ON VOUS RAPPELLE

Vous souhaitez un
devis personnalisé ?

Contactez-nous pour
plus d'informations

Connaissez-vous
l'éco-prêt à taux 0 ?

Crédit d'impôt
développement durable